Sécurité routière : la baisse de la limitation de vitesse au nom de l’écologie

En réaction à l’article Sécurité routière : la baisse de la limitation de vitesse au nom de l’écologie publié sur Motomag:

Pour quoi ne pas travailler sur d’autres facteurs pour réduire la pollution liée au transport? Par exemple:

  • Le développement du Télétravail, et des infrastructures liées: installation de la fibre dans les campagnes, centres de télétravail, incitation des entreprises…
  • Les camions sur les trains obligatoire, à minima ceux qui ne font que traverser la France, ce qui aurait l’avantage d’améliorer la sécurité sur les autoroutes
  • Appliquer les mêmes taxes supportées par les particuliers à tous les acteurs du transport, à minima pour les produits alimentaires: il y aura immanquablement une re-localisation de la production, avec l’avantage supplémentaire de répondre en partie aux problématique d’emplois
  • Faire payer le vrai prix d’utilisation des autoroutes aux camions: 1 million de passages d’un véhicule léger équivaut au passage d’un 38 tonnes… Si on payait 1 eurois là où un camion paierait 1.000.000 d’euros, je pense qu’on aurait moins de camions sur les autoroutes, plus sur des trains qui deviendrait d’un coup super rentable, et moins de pollution…

Motomag sur ePresse… Mais où est le PDF?

Edit du 08/04/2013: mon commentaire a bien été publié 🙂

Motomag a publié récemment une dépêche annonçant la disponibilité du magazine sur ePresse

Malheureusement, c’est encore un service qui ne permet pas de disposer « librement » du contenu, c’est à dire de pouvoir le conserver chez moi, hors ligne, dans un format ouvert, et le consulter sur l’OS et le terminal de mon choix… Bref, un simple PDF aurait fait l’affaire, mais non, on doit passer par une appli de m… réservée à certains OS, certain terminaux, et qui empêche sans aucun doute l’export dans un format plus libérateur.

Alors j’ai voulu laisser un commentaire « édulcoré » sur l’article, mais curieusement, il ne semble pas avoir passé la modération… Si Motomag censure ses commentaires de la sorte, il y a de quoi être profondément déçu… Pour mémoire, voici le commentaire (toujours copier quelque part ses commentaires en cas de non-publication)

Je suis tout à fait preneur d’un Motomag en version électronique… à condition de pouvoir le conserver et en disposer chez moi, sur le terminal et l’OS de mon choix, dans un format ouvert, comme le PDF.

Pourquoi une appli dédiée à installer sur mobile / tablette, si ce n’est pour empêcher de conserver le contenu « à la maison » comme on peut le faire aujourd’hui avec les mags papier? Pour contrôler / enfermer l’utilisateur dans un modèle qui le rend prisonnier des éditeurs?

Un simple PDF, s’il vous plaît!!!!

Le téléphone sonne sur France Inter: « Autos et motos : la paix est-elle possible ? »

Mise à jour 2011-08-20: le sujet n’a pas trompé beaucoup de monde, manifestement les gens partagent plutôt mon avis: ça se passe globalement très bien, et il n’est donc pas question de « paix » puisqu’il n’y a pas de « guerre ». Le débat a très vite dévié vers des sujets de sécurité routière, avec les clichés et argumentaires habituels, de part et d’autre.

Publicité Sécurité Routière: Partageons la routeOn ne peut pas leur en vouloir faire de l’audience, mais la question et l’introduction au débat est clairement orienté vers la polémique:

Autos et motos : la paix est-elle possible ?

Automobilistes et motocyclistes cesseront-ils un jour de se disputer dangereusement la route ?

Comment parvenir en France à une cohabitation pacifique et courtoise entre deux-roues et quatre-roues ?

J’ai écrit une réaction, qui n’est pas encore publié:

Je fais 100km/jour à moto pour me rendre à mon travail dans l’ouest Parisien. 99.9% des automobilistes ont un comportement admirable avec les motards, et je profite de cette tribune pour les remercier une fois encore.

99.9% des motards sont aussi des personnes responsables et conscientes que de mauvaises habitudes, une erreur d’inattention ou une infrastructure routière mal conçue et mal entretenue peut la tuer.

Je pense que la question est orientée et donc mal posée. La cohabitation pacifique et courtoise existe déjà. Les bonnes questions seraient:

  • Comment éviter la mise en place d’infrastructures meurtrières?
  • Comment inciter à l’achat d’équipements de sécurité sans ressembler à un arbre de noël?
  • Comment intégrer la perception des usagers fragiles de la route dans le cursus du passage du permis?

La FFMC sera manifestement présente lors des débat. J’espère qu’elle réussira à orienter celui-ci vers quelque chose de plus positif…

Sitting FFMC à La Défense

Mercredi dernier était organisé un pique-nique moto à La Défense. En résumant rapidement, nous voulions montrer, à l’occasion de la prochaine réunion de concertation entre le gouvernement et les représentants de deux-roues motorisés, l’attachement des usagers de deux-roues motorisés à leur propre sécurité et à des mesures réellement efficaces pour la sécurité routière.

A cette occasion, j’ai été interviewé par un journaliste de Moto mag. Je ne sais pas si tout ou parti de cette interview sera publiée dans le prochain numéro (auquel cas je ferai une mise à jour de cette publication), mais me voilà bien présent sur le site de motomag.

Ce n’est jamais facile d’expliquer nos revendications. Soit c’est envers un public acquis d’avance et ça ne sert pas à grand chose, à savoir les conducteurs de 2RM, soit c’est envers les autres dont le jugement est bien souvent biaisé pour 3 raisons principales.

L’arbre qui cache la forêt

C’est une généralité, je pense, dès que l’on parle d’un groupe d’individus, quels qu’ils soient: le comportement d’une minorité occulte celui de la majorité. Comme certains usagers de 2RM ont tendance à généraliser le comportement de quelques automobilistes, le comportement de quelques 2 roues plus visible que les autres masque le respect envers les autres que témoignent la majorité des motards.

Dans les comportements qui nous font du mal, on peut citer, en vrac, le bruit (faire gueuler son moteur la nuit en ville), les gestes, appels de phare et autres coup de klaxon lors des remontées de file, une vitesse excessive en ville (ne jamais confondre excès de vitesse et vitesse excessive, hein, on est pas encore des machines)…

A tous ceux qui exacerbent ces comportements, je demande simplement d’ouvrir le yeux et d’être réellement attentifs à la masse silencieuse.

Méconnaissance du 2RM

Souvent, avant d’expliquer pourquoi on est contre une mesure, pour une proposition, il ne faut pas oublier d’expliquer ce que nous sommes. Malheureusement, toutes les explications du monde ne vaudront jamais l’expérience de quelques tours de roues, mais il faut au moins prendre conscience que nos interlocuteurs ne peuvent tout simplement pas comprendre complètement notre point de vue. A minima, il faut au moins réussir à leur faire prendre conscience de cet état de fait.

Médias et dialogue avec un militant

Le 2 roues est un moyen de transport plus dangereux que la voiture. C’est ainsi, et par « construction », on est pas ici pour le nier, qui le peut? Comme la voiture est un moyen de transport plus dangereux que le train, qui est plus dangereux que l’avion. La plupart d’entre nous en sont bien conscient, peu importe celui qui avait tord ou raison, à la fin, celui qui est mort, c’est souvent le motard.

Est-ce une raison pour stigmatiser cet état de fait jusqu’à associer motard et inconscient? Il y en a pourtant des comportements qu’il serait bon de stigmatiser davantage dans les médias. Mais le motard fou, ça fait vendre et les lobbies industriels ne sont sans doute pas assez puissants…

Même si aujourd’hui on a bien plus à se méfier des médias que des militants, puisque au moins ces derniers assument et affichent leurs « objectifs de manipulation », les gens sont par défaut peu enclins à se laisser influencer par des arguments d’un militant. Je trouve que c’est une contradiction remarquable: aujourd’hui plus on est militant, moins il est facile de convaincre. Les médias traditionnels nous manipulent de manière éhontée, et la plupart des gens se laissent faire. N’est-ce pas plus franc que de discuter avec une personne qui ne cache pas ses objectifs et ses convictions? C’est tellement plus enrichissant et vrai, à partir du moment bien sûr où ça ne tourne pas au dialogue de sourd…

Subjectivité?

On peu bien évidemment contester cette analyse produite par un motard, militant de surcroît, et on aura sans doute raison. Il faut bien cependant que les différents acteurs se parlent, et se comprennent. Pour cela il faut que ceux qui ont des revendications comprennent le jugement « à priori » des autres, en gardant son calme, en reformulant, en adaptant le discours et en évitant de se justifier en fustigeant autrui. Les « autres » pourraient alors prendre conscience de leurs préjugés et autres opinions, pour élever le débat.

C’est loin d’être évident, mais possible. Sauf à avoir en face un membre de l’association contre la violence routière ou assimilé, la discution est possible et enrichissante, pour tout le monde.

Mes revendications

Il faudrait que je prenne le temps de détailler, documenter et développer chacune d’entre elles (dans des prochains messages peut-être?), ne serait-ce que pour éviter les écueils d’incompréhension dont je viens de parler… Tant pis je prends le risque de penser que les lecteurs attendront ces hypothétique nouveaux messages, ou mieux consulteront le site de la FFMC, de motomag ou les dossiers de la FFMC.

Remontée des files

Les 2 roues remontent les files de voiture, principalement en périphérie des grande agglomérations françaises. Oui les voitures jouent le jeu dans leur très grande majorité. Oui c’est moins dangereux que de se retrouver en sandwitch entre 2 voitures dont les conducteurs téléphonent, se maquillent, lisent le journal, se curent le nez,… jouent parfois de la pédale de frein de manière chaotique. Oui ce serait mieux si c’était enseigné pendant le permis moto, et une sensibilisation faite pendant le permis voiture. Oui il faudrait que ce soit encadré par des règles simples (toujours entre dernière et avant dernière voie, priorité aux voitures qui changent de file, différentiel de vitesse approprié, etc…). Bref, oui il faudrait que ce soit légalisé.

Contrôle technique

Moins de 1% des accidents de 2 roues sont dus à l’état du véhicule. Arrêtons les effets d’annonce et d’enrichir inutilement le secteur privé. Pourquoi raconter en permanence des salades aux gens pour la simple raison que cela correspond à leurs préjugés? Comme disait Coluche:

Ils voudraient qu’on soient intelligents, et ils nous prennent pour des cons, mais comment on ferait alors???

Limitation à 100ch

Voilà une exception française dont on se passerait bien. Regardons simplement autour de nous, partout en europe, le constat est simple: le bridage des motos à 100ch en France ne sert qu’aux assurances: moto remise conforme aux spécifications d’origine constructeur(débridée donc) = pas de prise en charge en cas d’accident, même non responsable. Bravo.

On se retrouve avec une Suzuki 600 GSX-R avec le même nombre de chevaux qu’une Honda Goldwing. Cherchez l’erreur.

Largage de lien en vrac #3

Les liens et commentaires postés sur mon compte identi.ca:

Caisseux, vous êtes formidables!

Voilà un bon moment que j’avais envie de le crier haut et fort: « Merci aux automobilistes!!!! »

Je suis motard depuis cinq ans et habitant la région Parisienne depuis maintenant plus de dix ans. Je fais aujourd’hui un peu moins de 2000kms par mois pour me rendre tous les jours à mon travail… Autant dire que j’en croise, des caisseux!

Mon observation, c’est que 99,99% d’entre eux ont un grand respect pour les deux roues. Sur l’autoroute, ce n’est pas un passage qu’ils nous offrent, mais un véritable boulevard! Sur la route, c’est même quasi impossible de rester tranquillement derrière une voiture: celle-ci se pousse toujours pour vous laisser passer.

Passé le périphérique, c’est un peu moins vrai, mais vu l’allure disons très « svelte » des voies de circulation aujourd’hui dans Paris, on ne peut que comprendre.

Je voudrais donc profiter de ce message pour remercier bien bas tous ces automobilistes!!

Bien sûr, il y a quelques exceptions qui font n’importe quoi, changent de file sans regarder et sans mettre de clignotant (ou alors une fois qu’ils ont déjà déboîté: pas très utile:p), mais c’est vraiment très rare en proportion: ne le perdons pas de vue.

En effet, et une fois n’est pas coutume, force est d’admettre qu’il y a encore trop (de plus en plus?) de scootards et motards qui leur rendent bien mal la pareille… Il faut que nous restions bien conscients que la « normalité » n’est pas de nous laisser un passage: c’est un geste de gentillesse comme celui de laisser passer quelqu’un avant vous aux caisses parce qu’il a bien moins d’articles: on vous remercie si vous le faite spontanément, mais on va pas vous engueuler parce que vous ne le faite pas.

J’ai parfois un peu honte de passer après un motard/scootard qui vient de klaxonner, faire un geste d’impatience ou un geste péremptoire pour exiger qu’une voiture se pousse…

Ne nous trompons pas: c’est bien faisant amande honorable, en remerciant quand c’est fait spontanément, et en cultivant notre image de motard « sympa » que de plus en plus de gens nous rendrons ce grand service.

Graisse moto à plein tube

Je suis un fervent lecteur de Moto Mag, le magazine moto des éditions de la FFMC, et lorsque je dois acheter un produit pour la moto, je fais un point d’honneur à toujours prendre le produit « élu » par les tests des Motomag.

Rendons-leur justice, dans 99% des cas, je suis parfaitement satisfait du produit en question, mais pour la graisse de chaîne de transmission secondaire (la chaîne quoi), j’aurais dû m’abstenir…

Dans ce comparatif, une graisse moto est classée bien au dessus des autres. Une seule différence: il s’agit de graisse en tube, à appliquer au pinceau, et pas de graisse en bombe, à pulvériser. Je me dis que l’application au pinceau, y’a rien de mieux, que c’est plus « authentique », etc, etc. Bref, j’en achète 2 tubes de 250ml…

Un mois après, je troque ma ZR7 contre un 600gsxr dépourvu de béquille centrale, et un an après je troque le 600 contre une hayabusa :)))) qui fait quand même 250kg, et qui elle non plus n’a pas de béquille centrale…

Ça fait donc un an maintenant que je me fais ch… tous les 1000kms pour graisser ma chaîne. Ça pour être bien, elle bien cette graisse: elle tient bien, résiste parfaitement à l’eau, et le kit chaîne s’use en effet bien moins vite… Mais bon sang il me tarde de finir les tubes (j’en suis à la fin du premier: au moins c’est économique…) pour m’acheter une bonne vieille graisse en bombe!

Ou alors, il faut vraiment que je songe à la béquille d’atelier….

En conclusion: une graisse super, économique, résistante… mais à n’utiliser que si on a du temps et un pont…
Elf Chain Paste

Carton

14 novembre. Grèves. Du monde partout sur la route. Automobilistes du dimanche, scouteristes du dimanche, motards du dimanche. Sol glissant. Sur le trajet, déjà 2 motards à terre… ‘Fais gaffe juju, c’est la journée… Plus que 2kms avant d’arriver au boulot. Grand carrefour, interdiction de faire demi-tour, pourtant une voiture le fait..sans me voir arriver. Freinage, mais déjà je sais que ça va cartonner. Choc. Moto à terre. Douleur dans le ventre: le réservoir, c’est plus fort que toi. Fourche râpée, garde-boue avant cassé, bull explosée, optique fendu, carénage râpé, sélecteur de vitesse qui saute, carter râpé…

« -Ca va ?
– moui… Vous avez un constat ?
– Pourquoi, vous voulez faire un constat ?
– ………. heuuuu d’après vous ?
– je vous avais pas vue arriver!
– j’espère bien! »

La bécane roule encore, c’est déjà ça. Au début des grèves il ne manquerait plus que ça. Je suis vert.

Limitation à 100cv, et interdiction du tunnel A86

Deux dossiers sont actuellement actif sur le site des la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère), et si vous êtes motards comme moi, leurs sujets ne devraient pas vous laisser indifférent. J’ai donc pris 10 minutes pour effectuer les actions proposées par la FFMC. Vous pourrez lire le détail des dossiers sur le site des dossiers de la FFMC, mais en gros voilà de quoi il s’agit:

  • Limitation de la puissance des motos à 100cv. Voilà une exception Française dont on se passerait bien. Nous sommes en effet le seul pays en europe où il existe cette limitation discriminatoire puisque ne s’adressant qu’à une partie des usagers de la route. Aucune étude n’a pu prouver un lien entre puissance des motos et accidentologie. La réglementation européenne nous donne une occasion d’agir, profitons-en!
  • Interdiction aux 2 roues motorisés du futur tunnel de l’A86. On nage ici en plein délire discriminatoire: les motos sont stressantes pour les automobiliste et un motard, debout sur ses cales-pieds, dépasserait la hauteur limitée à 2m… Ces raisons pourraient faire sourire, mais si l’interdiction se confirme, nous aurions alors un précédent d’interdiction d’accès à une infrastructure routière. Je reprendrais alors une comparaison de la FFMC, qui explique que le comportement dangereux des automobilistes qui changent de file sans clignotant, ou qui téléphonent en conduisant est un facteur de stress pour les motards, et qu’une voiture équipée d’un toit ouvrant ou pire une décapotable permettrait aux passagers de se tenir debout dans le véhicule, dépassant ainsi la hauteur limitée à 2 mètres: nous devons donc interdire l’accès du tunnel aux automobiles.

Vous trouverez sur le site comment agir.