Aqualand: la honte V.I.P.

Aqualand... VIP

Aqualand représentait pour moi une fête nautique familiale, un cadre sympa où on pouvait emmener son pique-nique, y passer la journée, pour la plus grande joie des enfants. Certes le prix est un peu dissuasif, mais en y restant la journée et en y allant une seule fois par an, on peut considérer ce parc comme « accessible ».

Bien sûr, comme dans tous les parcs dans le style, le monde est un inconvénient avec lequel il faut composer. Je dirais que c’est une bonne occasion pour inculquer aux enfants les valeurs de patience et d’égalité des uns et des autres devant l’épreuve de l’attente; laquelle est récompensée quand c’est enfin son tour…

Seulement voilà, Aqualand semble s’accommoder d’un nouvel idéal social dans lequel vouloir être égaux les uns les autres, c’est pour les perdants. Autant revenir dans des valeurs plus justes et actuelles, la bonne vieille loi du plus fort, passée aujourd’hui dans le filtre de la réussite sociale et de l’argent: la loi du plus riche.

Pour 10€ de plus par personne, soit presque 50% du prix adulte, 80% du prix enfant, Aqualand donne le droit de passer devant les autres, ni plus ni moins. Via un système « Fast Pass », il est possible de doubler tout le monde, et de prendre une bouée bien rose bien voyante où on peut lire un triomphant « V.I.P. », Very Important People.

Que répondre à son enfant qui demande pourquoi il y en a qui passent devant? « Parce qu’ils on payé plus cher », « ha bon quand on paye plus cher on passe devant? » Ben oui, aujourd’hui, quant on paye plus cher on passe devant, on a de meilleures école, on est mieux soigné, mieux défendu en justice… Rien de bien fondamental finalement.

Merci Aqualand pour cette leçon de vie, mais finalement je préférai quand même l’enseignement de l’égalité et des efforts récompensés. Gageons que cette merveilleuse idée qui a dû faire bondir le sacro-saint chiffres d’affaire d’Aqualand saura être reprise sans sourciller par tous les parc d’attraction et autre station de ski….

Légère nausée.

Pétition contre EDVIGE

Appel public à signatures pour obtenir l’abandon du fichier EDVIGE instituant le fichage systématique et généralisé, dès l’âge de 13 ans, par la police des délinquants hypothétiques et des militants syndicaux, politiques, associatifs et religieux.

Gardons les yeux ouverts sur les sujets importants, et réagissons:

http://nonaedvige.ras.eu.org/

Affaire Mult e-Pass, VICTORY

Je viens de recevoir de la part de Mult e-pass 2 chèques: un premier me remboursant le produit dont j’avais annulé la commande, et un second me remboursant les frais d’envoi en recommandé avec AR de mon courrier précédent.

Ce n’est pas les 100 euros que j’avais demandé, mais il faut dire que si j’avais tout de suite procédé de la bonne manière, j’aurais manifestement été remboursé de suite.

Reste que c’est quand même dingue d’avoir à dépenser autant d’energie pour obtenir un remboursement… Je sais bien qu’ils jouent là-dessus: la pluspart des gens ne disent rien, et finissent par utiliser leurs bon d’achat, et l’entreprise gagne. Que tous ces gens se réveillent, bon sang!

Affaire Mult e-Pass, résumé des épisodes précédents

En septembre de l’année dernière, je prend la décision d’acheter une carte d’acquisition vidéo. Après consultation de différents site sur Internet, je choisi une carte compatible avec Linux, et je la commande là où je l’ai trouvée la moins cher: Mult-epass (44 euros 90).

Bien qu’ayant tout de suite été débité dès le lendemain de ma commande, je ne vois toujours rien venir au bout de 2 semaines. Je leur demande des explication, ce à quoi il me répondent qu’une partie de la commande est prête, mais le reste est en attente de livraison de la part de leur fournisseur. Sachant que je n’ai commandé qu’un seul article, je me demande bien comment la situation est possible…

Bref, je me rend compte que ce sont des branquiniols, et je demande le remboursement imédiat de ma commande. Suite à quoi jereçois… un bon d’achat! Comme si j’avais encore envie de leur acheter un truc! Et puis ça m’énerve cette manie d’envoyer des bons d’achats quand on demande l’annulation d’une commande.

Donc, je leur demande de m’envoyer un chèque, et depuis, silence radio de leur part. Je les menace de porter plainte, de nuire à leur réputation, rien n’y fait! Bon alors soit, cette fois-ci je suis en boule.

Sans trop me renseigner sur la marche à suivre (c’est bien là mon erreur), j’envoie un recommandé avec AR à mon tribunal de grande instance, lequel me répond des mois plus tard qu’en gros il faut que je m’adresse au tribunal d’instance du lieu où se trouve Mult e-pass.

J’envoie donc le même recommandé au dit tribunal d’instance qui me dit en gros qu’il faut que je m’adresse au tribunal de grande instance…

Pas facile de faire appel à la justice dans ce pays…

Cette fois-ci, je me rensigne un peu mieux, en particulier en lisant « Au fait, comment on fait un procès ? » sur le site de Maître Eolas, lien que j’ai trouvé sur le site du groupe de trvail Detaxe (voir autre posts pour avoir un portable sans Windows)

Là, j’apprend qu’il faut d’abord que je contacte Mult e-pass en recommandé avec AR pour les informer de ma demande, et leur dire que si ils n’y répondent pas favorablement, je saisierai de ce problème la juridiction compétente.

J’ai donc fait cette lettre en y jognant le maximum de documents.

Recommandé avec AR pour Mult epass

J’espère que cela constituera un dossier suffisant pour porter plainte au tribunal de proximité… Je vais l’envoyer lundi, ils ont 15 jours à réception pour répondre: la suite dans 3 semaines !